Régulièrement présent dans le vocabulaire du Gestionnaire de Parc, le TCO est un indicateur de performance extrêmement important pour son activité de gestion de flotte. Cet indicateur permet de connaître la répartition des nombreux postes de dépenses d’un parc de véhicules professionnels et, par la suite, d’envisager différentes actions.

Dans l’optique de gérer efficacement son parc automobile, le Gestionnaire de flotte doit se concentrer sur les différents aspects du TCO à savoir :

  • Décrypter cet indicateur de coût d’usage,
  • Cerner l’intérêt de calculer le TCO,
  • Appliquer la bonne méthode de calcul du TCO.

Bien comprendre le TCO

Auparavant, le prix d’achat de l’ensemble des véhicules professionnels était la seule donnée prise en compte par les entreprises pour déterminer le coût total d’un parc automobile. Les autres frais liés à l’utilisation de ces différents véhicules se retrouvaient donc exclus de ce calcul.

À force d’utilisation, cette méthode de calcul a rapidement montré ses limites en matière d’optimisation de coûts. C’est pourquoi, aujourd’hui, les dépenses telles que l’entretien, le carburant, les impôts et taxes, ou encore la dépréciation du véhicule sont prises en compte dans ce nouveau calcul.  En découle alors, l’indicateur de référence de tous gestionnaires de flottes : Le TCO

Acronyme de « Total Cost of Ownership », le TCO se définit littéralement comme le coût global de possession d’un bien. Appliqué à la gestion d’un parc automobile, il désigne l’ensemble des coûts afférant à la création et à l’exploitation de cette flotte de véhicules d’entreprises.

En résumé, le TCO vous permettra de mener les actions suivantes :

  • Obtenir une estimation réelle des coûts de votre flotte automobile,
  • Optimiser le budget alloué à votre parc tout en réalisant diverses économies,
  • Simuler et analyser les différents scénarios de gestion de flotte (achat ou location des voitures par exemple, etc.) en vue de prendre des décisions optimales,
  • Sélectionner en toute objectivité les véhicules d’entreprises adaptés ainsi que les fournisseurs externes pour votre parc automobile (concessionnaires, centres autos, garagistes, pétroliers, compagnies d’assurance, sociétés autoroutières, etc.).

Le TCO n’est donc pas le fruit d’un seul et unique calcul, il s’apparente davantage à l’addition des différents coûts relatifs à un parc automobile. Plus précisément, on y trouvera en premier lieu les coûts directs comme l’achat, l’immatriculation et les cotisations d’assurance des véhicules de société. Le TCO tient également compte des frais indirects à savoir l’entretien et la maintenance du parc, la fiscalité de la flotte auto, les coûts de formation aux nouveaux véhicules, etc.

Les avantages de mener ce calcul de TCO

Calculer le TCO de votre parc automobile est indubitablement bénéfique pour votre activité de gestion de flotte. En plus d’estimer avec précision le coût global de l’ensemble des véhicules professionnels du parc, vous parviendrez à réaliser de nombreux ajustements grâce au TCO, et ce à chaque étape de votre processus d’optimisation : sélection des modèles de véhicules, assurance, fournisseurs et prestataires (entretien, pneumatiques, maintenance), pétroliers, sociétés d’autoroutes, etc. Ces actions d’optimisation seront profitables à l’entreprise, elles lui permettront de réaliser des économies substantielles et de réinvestir cette somme pour le développement de l’entreprise.

En vous appuyant sur cet indicateur de coût, vous serez en mesure d’apporter une aide précieuse à votre Direction lors du renouvellement de la flotte automobile tout en l’orientant vers des solutions de mobilité plus avantageuses financièrement (véhicules hybrides, voitures tout-électriques, transports en commun, télétravail, etc.). Ainsi, vous vous assurez de la rentabilité du parc automobile qui vous est confié.

La méthode de calcul du TCO

De nature prédictive, le TCO va définir les coûts d’exploitation d’un parc automobile de manière prévisionnelle à partir de chiffres connus à l’avance. Toutefois, la méthode de calcul du TCO n’est pas unique. Elle convient d’être adaptée à votre activité en fonction de l’usage des véhicules professionnels, du mode de financement choisi et d’autres particularités spécifiques à votre entreprise. En effet, les Gestionnaires de Parc ne réfèrent pas tous aux mêmes postes de dépenses.

Le TCO Véhicule

Calculer le TCO, que l’on qualifiera ici de « TCO Véhicule », revient à additionner les éléments suivants :

  • Le prix d’achat des véhicules du parc, incluant les remises accordées par le constructeur ou le vendeur, ainsi que les frais financiers supportés (intérêts, frais de dossiers, etc.),
  • Les coûts d’entretien et de maintenance, dépendants de l’utilisation qui est faite du véhicule et de la fiabilité de ce dernier,
  • Les dépenses en carburant, se basant sur la consommation moyenne communiquée par le constructeur. Désormais avec l’avènement de la norme WLTP, il vous est possible de comparer chaque véhicule au niveau de sa consommation ainsi que son taux d’émissions de CO2,
  • Les charges fiscales et sociales comme les coûts d’immatriculation (frais de cartes grises et de mise en circulation), les avantages en nature, les bonus et malus écologiques, la TVA sans oublier la TVS,
  • Ainsi que la dépréciation de la valeur du véhicule dans le temps, élément facteur de plusieurs critères (image de marque du véhicule, état, entretien, kilométrage, etc.).

 

Visualisez, ci-dessous, un exemple de répartition des différents postes de dépenses du TCO :

Le TCO

 

En prenant en compte ces différents postes de dépenses au sein de votre TCO, vous réussirez à définir le coût réel de votre flotte de véhicules d’entreprises. Vous pourrez, ainsi facilement, définir des axes d’amélioration de certains postes de dépenses en vue de les optimiser par la suite.

Or, prendre uniquement en compte le TCO Véhicule ne vous donnera pas une évaluation exacte du coût global d’exploitation de votre parc automobile. À l’heure actuelle, une part importante de Gestionnaires de Parc se contente du coût d’usage du véhicule et vient mettre de côté les coûts restants d’acquisition et d’utilisation.

Si vous souhaitez obtenir un chiffre bien plus précis, vous devrez alors considérer non plus un seul TCO mais trois indicateurs TCO à savoir le TCO Véhicule (que nous venons d’aborder), le TCO Conducteur ainsi que le TCO Flotte. Bien que variables, ces indicateurs sont répartis globalement de la manière suivante au sein du TCO global de votre parc automobile :

  • 75% pour le TCO Véhicule au niveau des coûts globaux,
  • 20% pour le TCO Conducteur (avec une possible majoration de 50%),
  • Et 5% pour le TCO Flotte.

Le TCO Conducteur

Le TCO Conducteur vient apporter plus de précision au coût global de possession d’un parc automobile puisque ce second indicateur intègre des données concernant le comportement au volant du Conducteur. Pour calculer ce TCO Conducteur, vous prendrez en compte alors la consommation de carburant (qui dépend du style de conduite, des conditions climatiques, de la charge transportée, de la typologie de l’environnement, etc.), la régularité des entretiens périodiques, les frais de parking et de péage, le nombre d’accidents, les primes d’assurance, mais également les frais éventuels de remise en état. Ce deuxième indicateur peut être très variable selon la conduite des Collaborateurs bénéficiant d’une voiture de fonction.

Le TCO Flotte

Quant au TCO Flotte, il reprend l’ensemble des dépenses administratives ainsi que les coûts de gestion de votre flotte automobile permettant d’affiner au mieux le TCO Global. À l’intérieur de ce troisième et dernier indicateur, on trouve généralement les coûts indirects (ou coûts cachés) d’une gestion de parc auto comme les commandes, l’immatriculation, la livraison, la formation et la restitution des véhicules d’entreprises. Vous pouvez ajouter à cela les dépenses imprévues (pannes, contraventions, etc.). Gérer un parc de plusieurs dizaines ou de centaines de véhicules professionnels nécessite du temps et de la ressource humaine !

L’addition de ces différents TCO atteste de l’importance de raisonner à la fois sur les coûts générés par la voiture, par le conducteur, mais aussi par l’activité de gestion de flotte. Une dimension supplémentaire peut venir s’ajouter à l’exercice du calcul du TCO de votre flotte auto : le TCM, ou le coût total de mobilité. Ce quatrième et nouvel indicateur vient comptabiliser les déplacements des Collaborateurs de l’entreprise, jusqu’ici éparpillés dans le bilan de l’entreprise, comme les billets d’avion et train, les déplacements en taxis, la location de deux roues, etc. Vous voilà en présence d’un nouvel axe d’amélioration à travailler !