Quelle différence entre le TCO et le TCM ?

Bien ancré dans votre esprit, le TCO a tendance aujourd’hui à se diriger vers une nouvelle forme d’analyse des coûts de gestion : le TCM, ou « Total Cost of Mobility ». Ce nouvel indicateur s’intéresse davantage au Collaborateur en lui-même qu’à son véhicule professionnel, ce dernier n’est ainsi plus le centre d’attention. Alors, il est intéressant, pour vous, de se questionner sur les apports de ce nouvel indicateur ? De savoir quelles sont les différences avec le TCO ? Et quels sont les bénéfices à en tirer ?

Dans l’optique d’utiliser efficacement cette nouvelle approche, vous devrez adopter la démarche suivante :

  • Analyser et comprendre le TCM,
  • Se focaliser sur la mobilité des Collaborateurs de l’entreprise,
  • Réunir TCO et TCM pour une meilleure efficacité.

Analyser plus finement les coûts de gestion avec le TCM

Vous êtes nombreux à avoir adopter le TCO pour connaître précisément la répartition de l’ensemble des coûts liés à votre flotte de véhicules d’entreprises. En vous appuyant sur cet indicateur, vous pouvez ainsi facilement définir et envisager des actions d’optimisation sur chacun des postes de dépenses : véhicules, assurance, entretien, maintenance, carburant ou encore les impôts et taxes, etc.

Cependant, les différents leviers activés dans le cadre d’une stratégie d’optimisation du TCO viennent à montrer leurs limites. Vous avez dû donc élargir votre champ de vision afin de trouver de nouveaux axes d’optimisation, et donc de nouvelles sources d’économies. L’attention a été ainsi déportée sur la mobilité du Collaborateur dans sa globalité et plus uniquement sur les déplacements en voiture. C’est à ce moment-là que le concept de TCM est apparu.

Se définissant littéralement comme le coût total de mobilité, le TCM vient ainsi proposer une analyse plus large et plus fine des coûts de gestion en prenant en considération les coûts générés par votre flotte de véhicules professionnels ainsi que ceux occasionnés par les déplacements des Collaborateurs (en taxi, en avion, par train, etc.) hors usage du véhicule de société.

Ce coût total de mobilité ajoute donc un axe supplémentaire d’analyse et d’optimisation tout en englobant les trois indicateurs de référence que sont le TCO Véhicule, le TCO Conducteur et le TCO Flotte. Le TCM intègre donc les éléments suivants :

  • Le TCO : achat ou location de véhicules professionnels, assurance, carburant, entretien et maintenance, pneumatiques, sinistres, contraventions, impôts et taxes, etc.,
  • Et les coûts de mobilité des Collaborateurs : nuits d’hôtel, restaurants, avion/train/bus, réservation de taxis, locations de véhicules 2 roues sans oublier les frais annexes (coûts de gestion et de traitement, frais comptables, etc.).

Retrouvez, ci-dessous, un tableau comparatif du TCO et du TCM :

Pris en compte par le TCOPris en compte par le TCM
Loyers
Carburant
Assurance
Entretien et maintenance
Pneumatiques
Frais de remise en état
Contraventions
Impôts et taxes
Nuits d’hôtels
Restaurants
Transports (avion, train, bus, etc.)
Taxis
Location de 2 roues
Coûts de gestion et de traitement
Frais comptables

Se focaliser sur la mobilité des Collaborateurs

Le TCM vous offre donc la possibilité d’évaluer le coût que représente chaque Collaborateur lorsque ce dernier est en déplacement. En utilisant cet indicateur, vous vous intéresserez à toutes les formes de mobilité existantes, aussi bien la voiture, le train que l’avion et le taxi.

Adopter une réflexion centrée sur la mobilité des Collaborateurs passe par l’usage de technologies connectées. Par exemple, une télématique embarquée vous permettra de récolter des données précieuses sur les déplacements des Conducteurs ainsi que sur l’utilisation du véhicule professionnel : fréquence d’utilisation, temps d’occupation, vitesse moyenne, kilomètres parcourus, consommation de carburant. L’ensemble des éléments recueillis, à l’issue de ces analyses, vous aideront à prendre les bonnes décisions pour votre parc lors du renouvellement de ce dernier (achat ou location, essence, diesel, hybride ou tout-électrique).

En parallèle, ces solutions embarquées vous permettront également d’étudier le comportement au volant des Conducteurs. En plus d’agir sur le TCO, ce dernier a également une incidence sur le TCM : consommation de carburant en hausse, augmentation du risque de sinistralité, usure plus rapide du véhicule de société, frais de remise en état plus importants, etc. Pour remédier à ce comportement routier néfaste pour la sécurité du Conducteur et pour l’entreprise, vous avez la possibilité de l’inscrire à des sessions de sensibilisation à l’éco-conduite. L’éco-conduite apparaît clairement comme un facteur d’optimisation du TCM puisqu’en suivant cette formation, le Conducteur améliorera considérablement sa façon de conduire :

  • Accélération en douceur,
  • Anticipation du freinage,
  • Meilleure lecture de la route,
  • Changement de rapports au bon régime moteur,
  • Arrêt du moteur lorsque le véhicule est stationné plus de 20 secondes.

D’autre part, l’utilisation du TCM permettra d’agir positivement sur l’environnement notamment par la réduction énergétique. De plus, ce coût total de mobilité se révèle être en parfaite adéquation avec la mise en œuvre du Plan de mobilité (anciennement Plan de Déplacements Entreprise, « PDE ») au sein des grandes entreprises. Cet indicateur vous donnera la possibilité d’apporter de la souplesse dans les déplacements de vos Collaborateurs en instaurant, par exemple, un système de crédit mobilité à l’intérieur de votre « Car Policy ». Cela se traduit par le choix d’un véhicule moins énergivore et par l’attribution un budget mobilité plus conséquent.

Pour calculer correctement le TCM de votre entreprise, vous ne devrez pas seulement prendre en compte les Conducteurs ayant une voiture de fonction à leur disposition, mais la totalité des Collaborateurs de l’entreprise.

Au même titre que le TCO, le TCM nécessite un ajustement permanent afin d’être le moins impactant possible pour l’entreprise. Vous pouvez réussir à améliorer votre TCM au travers de différentes mesures comme :

  • Privilégier des solutions de mobilité alternatives à la voiture,
  • Mettre en place une navette entre la gare la plus proche et votre entreprise,
  • Inscrire les Conducteurs à des sessions de formation à l’éco-conduite,
  • Augmenter le nombre de réunions par téléphone ou en visioconférence,
  • Favoriser le télétravail (un à plusieurs jours par semaine),
  • Simplifier l’enregistrement et la gestion des notes de frais,
  • Comparer le coût de différents modes de transport pour un même trajet en vue de sélectionner le moins cher d’entre eux.

Toutefois, une obsession trop présente au niveau de la mobilité des Collaborateurs et de son optimisation peut avoir une incidence négative sur ces derniers (diminution du sentiment de liberté, sous-utilisation soudaine des véhicules, dégradation de la relation entre vous et vos Collaborateurs, absences ou retards réguliers, etc.). Il est important de rationaliser vos actions pour trouver le parfait équilibre entre productivité, engagement et implication des Collaborateurs dans votre stratégie d’optimisation des coûts de gestion de flotte.

Avec le TCM, vous serez régulièrement amené à vous poser les questions suivantes : pour un trajet Paris-Lyon, par exemple, l’usage de la voiture est-il financièrement intéressant ? Ou la combinaison train et taxi est-elle plus avantageuse ? En vous appuyant sur le TCM, vous parviendrez à trouver facilement et rapidement le mode de transport le plus viable économiquement pour le déplacement du Collaborateur.

Associer TCO et TCM pour une gestion de flotte optimale

D’un côté, nous avons le TCO qui se focalise essentiellement sur le coût global de possession d’une flotte de véhicules professionnels et de l’autre côté, le TCM qui tient compte des coûts de mobilité de l’ensemble des Collaborateurs de l’entreprise. La réunion de ces deux indicateurs sera totalement bénéfique pour votre activité de gestion de parc en raison de leur complémentarité.

C’est en raisonnant d’une façon plus globale, grâce au TCM, que vous réussirez à pallier l’inconvénient principal du TCO à savoir la prise en compte des coûts de déplacement des Collaborateurs. En effet, votre objectif premier ne sera plus limité à la maîtrise des coûts de gestion de votre flotte automobile. Il s’étendra jusqu’à la réduction des frais de déplacement de tous les Collaborateurs présents dans l’entreprise.

L’alliance du TCO avec le TCM vous permettra de mener à bien les démarches suivantes :

  • Effectuer une meilleure rotation des véhicules de flotte,
  • Optimiser le temps d’utilisation du parc automobile,
  • Promouvoir activement une conduite plus responsable au sein de l’entreprise,
  • Mettre en place de nouvelles solutions de mobilité comme l’autopartage ou encore le covoiturage,
  • Etc.

Par la suite, les effets positifs de cette association d’indicateurs ne se feront pas attendre. Vous observerez rapidement une diminution des coûts de mobilité ainsi qu’une baisse de la consommation de carburant.

Comme vous avez pu le voir tout au long de cet article, reconsidérer la mobilité des Collaborateurs de l’entreprise vous permettra de trouver de nouvelles sources d’optimisation de coûts, et donc des économies à la clé. Par cette remise en question, vous serez en mesure de parfaire la gestion de votre flotte automobile.