Face aux évolutions de la réglementation et aux conséquences du dérèglement climatique, votre activité de management de parc automobile ne cesse d’évoluer. Vous vous êtes déjà engagé, auprès de vos Conducteurs, dans une démarche de sensibilisation à l’écoconduite et vous souhaitez aller encore plus loin ? Cela est parfaitement possible en opérant une gestion « plus verte, plus écologique » de votre flotte de véhicules d’entreprises grâce à l’écomobilité.

L’écomobilité repose sur l’étude et sur la mise en place de moyens de déplacement silencieux et non polluants en vue de limiter l’impact sur l’environnement. De cette volonté, il en découle de nouvelles formes de mobilité et donc, des opportunités inédites pour vous et pour l’entreprise.

L’objectif de cet article est de promouvoir ces nouvelles formes de mobilité de façon à vous permettre d’en saisir parfaitement les opportunités qu’elles présentent et, par la suite, que vous puissiez les déployer au sein de votre entreprise.

Les modes Doux

Les modes Doux sont la première forme de mobilité alternative au véhicule thermique que nous allons vous présenter. Ils désignent tous les modes de transports sans moteurs polluants comme :

  • La marche à pied,
  • Le vélo classique ou à assistance électrique,
  • Le roller,
  • Le skateboard,
  • La trottinette électrique,
  • La roue gyroscopique,
  • Etc.

L’intégration de ces modes de transports doux à votre gestion de parc vous fera profiter de nombreux avantages :

  • Économie : En encourageant l’utilisation de ces transports doux, vous réduisez le budget « Déplacement » des Collaborateurs,
  • Social : vous améliorez la qualité de vie des Collaborateurs au travail (pratique d’une activité physique quotidienne, moins de fatigue, moins de stress, etc.) tout en augmentant leur productivité,
  • Environnement : ces modes Doux contribuent à la réduction des consommations énergétiques ainsi que des émissions de CO2. De plus, vous aidez à l’amélioration de l’environnement urbain (diminution de la pollution sonore et olfactive),
  • Image de l’entreprise : vous renforcez l’image d’une entreprise citoyenne, soucieuse de l’environnement, mais également préoccupée par la santé de ses salariés et celle du public.

Les transports en commun

Le train, le tramway, le métro et le bus représentent eux aussi des nouvelles solutions de mobilité grâce aux avantages qu’ils procurent :

  • Économie : vous abaisserez le coût global du poste de dépenses « Déplacements » au sein de votre gestion de parc tout en prolongeant la durée d’exploitation des véhicules issus de votre parc auto (moins de sollicitations au quotidien = préservation dans le temps du véhicule et renouvellement moins fréquent),
  • Gestion : lors de longs déplacements, le Collaborateur a, par exemple, la possibilité de travailler. Vous améliorez ainsi sa productivité tout en le plaçant dans une situation confortable (pas d’aléas de la route, ni stress, ni fatigue, etc.),
  • Environnement : en prônant ces moyens de transport, vous participez à la préservation de la planète (moins de dioxyde de carbone rejeté dans l’air, etc.),
  • Image de l’entreprise : votre entreprise sera vue auprès de ses salariés et du public comme une entreprise écoresponsable, engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Le covoiturage

Pratique largement répandue chez les particuliers, le covoiturage s’étend à présent au monde de l’entreprise. Constituant une nouvelle solution de mobilité, le covoiturage permet à vos Collaborateurs de partager un même véhicule au cours d’un trajet identique : pour se rendre au siège de l’entreprise, par exemple, ou pour aller à un rendez-vous clientèle/fournisseur.

Le covoiturage a tendance à s’affirmer au sein des entreprises notamment chez celles qui s’inscrivent dans une démarche de mobilité active et qui en saisissent parfaitement les bénéfices :

  • Économie : cette pratique n’exigera pas de votre part un investissement financier supplémentaire. En parallèle, vous observerez une baisse des coûts d’usage de votre parc auto (carburant, péages, parkings, entretien, pneumatiques, etc.),
  • Gestion : le covoiturage s’inscrit dans une démarche de communication interne nouvelle prenant en compte les préoccupations de vos Collaborateurs tout en améliorant leur bien-être au travail. De plus, vous optimiserez également la gestion du stationnement de l’entreprise (parking et stationnement aux abords du lieu de travail),
  • Environnement : le covoiturage lutte, lui aussi, contre la pollution. En réduisant le nombre de véhicules sur les routes, vous parviendrez à maîtriser les émissions de gaz à effet de serre de votre flotte automobile,
  • Image de l’entreprise : grâce au covoiturage, vous ferez la promotion d’une entreprise ultramoderne se préoccupant de la mobilité de ses Collaborateurs.

L’autopartage (ou car-pooling)

Issue de l’anglicisme « Car-pooling », l’autopartage se montre en réelle forme de mobilité alternative. Cette mobilité nouvelle offre la possibilité à vos Collaborateurs de réserver – sans frais et selon leurs besoins – un véhicule que vous avez mis préalablement à leur disposition.

Tout comme les autres solutions de mobilité présentées ici, l’autopartage vous apportera son lot de privilège sur différents domaines :

  • Économie : l’autopartage vous conduira à réduire la taille de votre parc de véhicules professionnels tout en optimisant l’utilisation de ces derniers. De cette réduction de taille découle une baisse des frais, fixes et variables, associés à votre flotte de véhicules d’entreprises : entretien, maintenance, assurance, pneumatiques, carburant, etc.,
  • Fiscalité : via un nombre de véhicules d’entreprises réduit, l’autopartage va impacter de manière positive l’indice de TCO (Coût Total de Possession) de votre parc,
  • Gestion : grâce à cette solution de mobilité, vous maximiserez le taux d’utilisation des véhicules du parc puisque le véhicule mis en autopartage sera utilisé à plusieurs reprises par différents Collaborateurs. La rentabilité de la flotte n’en sera que meilleure !
  • Environnement : avec l’autopartage, vous êtes amené à réduire considérablement l’empreinte carbone de l’entreprise sur l’environnement. Votre parc auto, dans sa globalité, émettra moins de dioxyde de carbone,
  • Image de l’entreprise : en employant cette nouvelle mobilité, vous donnerez à l’entreprise l’image d’une société dynamique en accord avec son époque.

Cependant, le déploiement de l’autopartage dans votre entreprise vous demandera de l’organisation ainsi que le recours à une plateforme information de réservation. Sur cette dernière, le Collaborateur pourra formuler une demande de réservation préalable. Une fois la demande effectuée, le Collaborateur pourra récupérer le véhicule le jour J à l’aide de son badge professionnel, par exemple, et le rendre à la date convenue initialement. De votre côté, vous devrez effectuer un suivi de ce mode d’usage des véhicules d’entreprises : utilisations en cours, réservations, taux d’utilisation des véhicules, entretien et maintenance à prévoir (révisions, opérations techniques, pneumatiques, etc.), niveau de carburant, etc.

Le télétravail

Être présent dans les locaux de l’entreprise n’est, aujourd’hui, plus une nécessité pour exercer sa profession. En pratiquant une gestion moderne de votre flotte de véhicule d’entreprises, vous proposerez naturellement à votre Direction l’instauration du télétravail pour l’ensemble des Collaborateurs. De cette façon, ces derniers seront amenés à travailler de chez eux ou dans un lieu approprié (co-working, succursales, salons de thé ou café, etc.). Dès lors, ils amélioreront leur productivité sans subir le poids des tracas quotidiens (fatigue, embouteillages, retards, etc.).

Cette cinquième nouvelle forme de mobilité vous sera, elle aussi, profitable pour votre activité de gestion de parc auto :

  • Économie : en ayant recours à cette pratique, vous réussirez à diminuer la consommation moyenne de carburant du parc et les frais de déplacement (péage, parking, stationnement), mais également vous préserverez l’état de votre flotte (moins de dépenses en entretien et maintenance, moins d’accidents de la route, etc.),
  • Gestion : L’usage du télétravail en entreprise permet une réduction de l’absentéisme ainsi que la baisse de la probabilité d’imprévus du quotidien (problèmes de transport, maladies des enfants, etc.),
  • Environnement : L’impact du télétravail sur l’environnement sera profondément positif. À l’égal du covoiturage, le télétravail vous permettra de réduire le nombre de véhicules sur les routes et de décongestionner le trafic aux heures de pointe tout en favorisant la diminution des gaz à effets de serre,
  • Image de l’entreprise : la mise en place du travail à distance est un atout de taille dans la valorisation de l’image de marque de votre entreprise. En plus d’être bénéfique pour l’environnement, le télétravail l’est également pour votre salarié (et Collaborateur à la fois). Il se fera une meilleure représentation de l’entreprise grâce à la confiance et à la liberté que vous lui accorderez en autorisant ce mode de travail. De plus, l’image publique de l’entreprise sera également améliorée en raison de l’intérêt grandissant auprès des candidats et personnes actives.

L’hybridation

Enfin, l’hybridation du parc automobile apparaît également comme une solution de mobilité émergente. Vous n’êtes plus le seul Gestionnaire de parc à tenter d’amener les véhicules hybrides en entreprise, de nombreux de vos confrères prônent effectivement la diversité des énergies au sein même de leur flotte de véhicules professionnels. Cette introduction aux énergies propres se fait bien souvent lors du renouvellement de plusieurs véhicules d’entreprises.

Reposant sur deux sources d’énergie (essence ou diesel), le véhicule hybride se montre être une alternative attractive du simple véhicule diesel au travers des avantages qu’il présente pour vous et pour l’entreprise :

  • Économie : malgré un coût plus élevé à l’achat (sans déduction du bonus écologique), l’hybride vous permettra de réaliser d’importants économies en raison d’une consommation de carburant réduite tout en conservant une autonomie similaire à un véhicule thermique. Par conséquent, votre facture de carburant annuelle sera sensiblement plus basse. De plus, certains assureurs encouragent ce genre d’initiative en proposant une réduction supplémentaire au niveau des cotisations d’assurance de votre parc auto. Également, les frais liés à l’entretien et à la maintenance d’un véhicule hybride sont inférieurs à ceux d’un modèle 100% diesel (révisions périodiques plus espacées, absence d’embrayage, usure plus lente des disques et plaquettes de frein, etc.),
  • Fiscalité : au même titre que la voiture tout électrique, le véhicule hybride bénéficie lui aussi d’exonération de la Taxe sur les Véhicules de Société (TVS). Pour les modèles hybrides rejetant moins de 50 g de C02/km, ils sont complètement exonérés de TVS. Ceux émettant entre 50 et 110 g de CO2/km bénéficient d’une exonération de TVS pendant 2 ans. À cela, vous pouvez ajouter une réduction sur les frais d’immatriculation (certificat d’immatriculation notamment),
  • Environnement : en émettant moins de CO2 que son homologue thermique, la voiture hybride est incluse de fait dans la catégorie des « véhicules propres ». L’empreinte carbone de votre parc automobile sera moins grande, vous participez donc à la réduction des gaz à effets de serre,
  • Image de l’entreprise : en diversifiant les énergies au sein de votre parc auto, vous valoriserez l’image de marque de l’entreprise. Cette dernière bénéficiera ainsi d’une image d’entreprise moderne, dynamique et écoresponsable.

C’est, donc, en redéfinissant l’utilisation du véhicule professionnel que vous parviendrez à tirer parti des avantages de ces nouvelles formes de mobilité : vous éloigner de l’idée de « propriété exclusive d’un seul Conducteur » pour vous orienter davantage vers les notions d’« usage » et de « service ».