La majorité des véhicules fabriqués, véhicules de tourisme et utilitaires légers, à l’heure actuelle offre une répartition du poids très avancée provoquant une différence d’usure de la bande de roulement des pneumatiques entre les essieux. Afin de gommer cette disparité, une permutation régulière des roues est vivement conseillée par Feu Vert Entreprises tant pour la sécurité de vos Collaborateurs que pour votre activité de Gestionnaire.

Nous évoquerons dans cet article, l’utilité de permuter ses pneus la fréquence à laquelle le faire ainsi que les schémas de permutation en fonction du type de véhicules et de la structure de pneus utilisée à disposition de vos Collaborateurs.

Utilité de la permutation des pneumatiques

De manière générale, les pneus avant supportent à eux seuls le poids de la moitié avant du véhicule comprenant le moteur, le conducteur ainsi que son passager. Cette charge est accentuée lors du freinage en raison de l’effet de transfert de masse. En effet, le véhicule a tendance à piquer du nez vers l’avant car 70% du freinage est réalisé à l’avant. À cela, on ajoute un nombre important de mouvements de ces mêmes pneus dû aux changements de direction.

L’ensemble de ces facteurs ont une incidence sur l’usure des pneumatiques avant. Grâce à son expertise, Feu Vert Entreprises estime qu’un pneu positionné à l’avant s’use 30% plus rapidement qu’un pneu situé à l’arrière du véhicule. C’est pourquoi Feu Vert Entreprises recommande à vos Collaborateurs de procéder à une permutation régulière des roues de leur véhicule professionnel.

En réalisant ainsi cette intervention technique, vous garantirez à vos Conducteurs des déplacements à bord de leur véhicule en toute sécurité. Également, cette permutation prolongera la durée de vie de leurs pneumatiques grâce à une usure uniforme de la bande de roulement. Ainsi, vos Conducteurs seront amenés à changer moins fréquemment leurs trains de pneus. Et en disposant des pneumatiques au profil régulier, les voitures de fonction de vos Collaborateurs afficheront une consommation de carburant plus juste.

Quant à votre activité de Gestionnaire, ces deux derniers points vous permettront d’ajuster au mieux le budget accordé à l’entretien et à la maintenance du véhicule ainsi que celui dédié au carburant.

Si vos Collaborateurs n’optent pas pour la permutation régulière des pneus sur leur voiture de fonction, les pneus avant vont alors s’user plus rapidement tout en provoquant un déséquilibre par rapport à l’arrière en raison d’un diamètre trop éloigné. Ce déséquilibre sera d’autant plus important lors d’évènements pluvieux puisque la capacité des pneumatiques à évacuer l’eau présente sur la route sera totalement différente, engendrant ainsi une éventuelle perte d’adhérence du véhicule.

Désormais, vous maîtrisez les avantages à tirer d’une permutation régulière sur l’ensemble des véhicules de votre flotte. Notre équipe va, ensuite, aborder la fréquence à laquelle vos Conducteurs devront effectuer la permutation des roues de leur véhicule d’entreprise.

Fréquence de permutation des roues

Afin d’assurer une usure homogène des gommes de vos Collaborateurs, Feu Vert Entreprise préconise une permutation régulière des pneumatiques du véhicule tous les 10 000 km.

Par ailleurs, nos Experts convient vos Conducteurs à respecter les consignes de manufacturiers en matière de pneumatiques (à retrouver dans la notice d’utilisation du véhicule). Ils sont également invités à contrôler périodiquement et à réajuster la pression d’air des roues de leur véhicule professionnel de manière à garantir une usure régulière sur la largeur de la bande de roulement de chaque pneu.

Toutefois si les pneus d’un même essieu s’avèrent être trop usés, nos Experts procèderont avec votre accord au remplacement du train de pneus et à la pose de ces derniers à l’arrière du véhicule quelque soit le profil de pneus (symétrique, asymétrique ou unidirectionnel) et le type de motorisation (traction, propulsion, transmission intégrale). Un pneumatique neuf offre moins d’adhérence qu’une gomme déjà rodée. Cette pratique diminuera les risques de sous-virage tout en garantissant à vos Conducteurs une tenue de route optimale, en ligne droite et en courbes, et en offrant une meilleure stabilité du véhicule lors du freinage.

Bien permuter les pneus du véhicule du Collaborateur

Avant de confier la permutation des pneus à Feu Vert Entreprises, nos Experts vous présente ci-dessous les différents schémas de permutation selon les caractéristiques du véhicule de votre Collaborateurs (type de motricité, profil de pneus, etc.).

Tenir compte de la structure de pneus

Premièrement, le profil de pneus va définir les règles de permutation des roues du véhicule de fonction. Un contrôle de la structure des pneus, au préalable, est donc nécessaire avant de déposer les roues.

Permutation avec des pneus au profil unidirectionnel ou asymétrique

Le pneu au profil unidirectionnel ou asymétrique n’est peut-être utilisé que dans un seul sens de roulement. Cette particularité les oblige à ne disposer que d’un seul sens de montage. Ce dernier est d’ailleurs indiqué sur le flanc extérieur du pneumatique au moyen d’une flèche.

Dans ce cas, la permutation des roues doit être strictement latérale. Plus précisément, le pneu avant gauche prendre position du même côté mais à l’arrière. Il en va de même pour le côté droit (transposition de la roue avant droite à l’arrière et réciproquement pour la roue arrière droite).

Permutation avec des pneus symétriques

À l’inverse, une enveloppe pneumatique symétrique n’influe pas sur la disposition des roues durant une permutation. Dans ce cas-là, l’Expert Feu Vert devra s’en remettre à la motricité du véhicule du Collaborateur.

Quant au montage de ces profils d’enveloppes pneumatiques, le pneu au profil symétrique n’a pas de sens de montage. Possédant une structure composée de deux parties de bande de roulement identiques (à partir de la côte centrale), il peut se monter aussi bien à gauche qu’à droite, à l’avant qu’à l’arrière. À l’inverse, une enveloppe pneumatique asymétrique dispose d’un sens de montage bien précis puisque ce pneu est composé de deux moitiés de bande de roulement bien différentes. Plus précisément, l’un des flancs de ce type de pneu intègre la mention « Outside » et doit, par conséquent, se trouver sur l’extérieur du véhicule. Autrement, un pneu asymétrique mal monté sera moins performant à l’usage.

Selon le type de motricité

Un pneu va s’user différemment s’il est installé sur un véhicule à traction, à propulsion ou à 4 roues motrices. Concrètement, les pneus avant s’useront plus rapidement sur une voiture à traction. La permutation devra donc tenir compte du type de motricité en place sur le véhicule.

Sur un véhicule de type traction : une citadine ou bien une camionnette

Un véhicule à traction bénéficie d’une motricité située à l’avant du véhicule, c’est à dire que puissance du moteur est transmise aux roues avant. De nombreux véhicules bénéficient de ce type de motricité comme la Renault Clio IV et le Peugeot Partner ou tout autre utilitaire léger. Les pneus avant, en plus de supporter le poids du moteur, sont extrêmement sollicités durant le freinage ainsi que pendant les changements de direction (à l’arrêt ou en mouvement). Dans le cas d’une traction, les pneus arrière ne subissent que 30% de la force des freins.

La permutation des pneus se fera de l’avant vers l’arrière et les pneus arrière prendront place à l’avant en se croisant (pneu arrière gauche à l’avant droit et pneu arrière droit à l’avant gauche sauf en cas de pneus au profil unidirectionnel).

Sur un véhicule à propulsion comme la BMW Serie 3 ou le nouveau Renault Master

À l’image des véhicules de marque BMW ou Mercedes, la motricité se situe à l’arrière. Étant donc à propulsion, les pneus arrière supportent donc la grande majorité des pressions exercées par le véhicule : freinage (70%) et accélérations. Les pneus avant endurent sans relâche les changements de direction tout en supportant les phases de freinage dans une proportion limitée (de l’ordre de 30%).

Dans cette situation, le schéma de permutation est inversé par rapport à celui d’une traction. Les pneus arrière, s’usant plus vite, vont être positionnés à l’avant tandis que les pneus avant iront à l’arrière en se croisant (pneu avant gauche à l’arrière droit et pneu avant droit à l’arrière gauche sauf en cas de pneus au profil unidirectionnel).

Sur un véhicule à 4 roues motrices : SUV, Pick-up et voiture tout-terrains

De nombreux véhicules peuvent être équipés, de série ou en option, d’une transmission intégrale comme le Nissan Qashqai, le Ford Transit, le Volkswagen Amarok ou encore l’Iveco Daily. Plus précisément, l’ensemble des roues du véhicule vont être motrices. Les 4 roues vont alors recevoir la puissance du moteur permettant à vos Conducteurs de gagner en motricité et en adhérence.

Le schéma de permutation est, ici, bien différent puisqu’il consiste à croiser les roues en diagonale de sorte à avoir :

  • Le pneu avant gauche à l’arrière droit et vice versa,
  • Le pneu avant droit à l’arrière gauche et inversement.

 

Cas particuliers

Enfin, nos Experts sont régulièrement confrontés à deux autres situations dans le cadre d’une permutation de pneumatiques. Feu Vert Entreprises détaille la permutation sur un véhicule disposant de tailles de gommes différentes à l’avant et à l’arrière ainsi que sur un véhicule équipé d’un train arrière de roues jumelées (4 roues à l’arrière).

Sur un véhicule en montes décalées

Votre parc automobile est éventuellement constitué de véhicules bénéficiant d’une taille de pneus différente sur chaque essieu comme, par exemple, sur certains modèles haut de gamme des marques Audi, BMW ou Mercedes. On parle alors de « montes décalées », c’est-à-dire que les pneus avant du véhicule ont des dimensions différentes des gommes arrière.

Afin d’obtenir une usure uniforme des gommes, Feu Vert Entreprises recommande de permuter les roues du même essieu. Le pneu avant gauche échangera sa place avec le pneu avant droit, idem pour les pneus arrière.

Sur un véhicule muni d’un essieu aux roues jumelées

Bien souvent, les camions utilitaires disposant d’une forte capacité de chargement héritent d’un train arrière équipé de roues jumelées. Autrement dit, vous trouverez sur l’essieu en question 4 roues afin de transporter de lourdes charges.

Selon le type de traction, deux schémas de permutation se dessinent pour vos Collaborateurs :

  • Voiture à traction avant : permutation des roues du même essieu, soit inversion gauche et droite du train de roues aussi bien à l’avant qu’à l’arrière,
  • Voiture à traction arrière ou intégrale : de chaque côté du véhicule, la roue avant viendra se positionner à l’arrière côté extérieur. Côté intérieur arrière, la roue précédemment jumelée à l’extérieur sera installée toujours à l’arrière mais cette fois à l’intérieur. Enfin, la dernière roue sera montée à l’avant du véhicule.

Il est également possible d’intégrer la roue de secours au sein des différents schémas de permutation évoqués plus haut. En détail, la roue avant gauche ou avant droit prendra la place de la roue de secours laquelle viendra dans tous les cas s’installer à l’arrière droit du véhicule.

Encourager la permutation régulière des roues auprès de vos Collaborateurs vous concédera une amélioration de leur expérience de conduite tout en vous permettant de gérer efficacement votre parc automobile. Feu Vert Entreprises aiguille Gestionnaires de Parc et Dirigeant vers d’autres pistes d’amélioration à propos du management d’une flotte auto : contrôle régulier de l’état et l’usure des gommes, favoritisme pour la réparation des pneumatiques quand elle est possible de même que la sensibilisation à l’éco conduite.