Bien qu’étant rattaché à la Direction, le Gestionnaire de parc – qu’il soit seul ou à la tête d’un service – a parfois des difficultés à attirer l’attention de ses supérieurs sur son activité de gestion de flotte. Pourtant, en s’y intéressant de près, la Direction pourrait saisir tout le potentiel d’une bonne gestion de parc (économies à la clé, atteintes des objectifs, meilleure mobilité des Collaborateurs, préservation de l’environnement, etc.). Vous vous demandez alors comment réussir à obtenir l’attention de votre direction ?

En tant que Gestionnaire de parc, vous parviendrez à sensibiliser les décideurs de votre entreprise en menant les actions suivantes :

  • Concevoir une stratégie sur le moyen et le long terme,
  • Améliorer les performances du parc auto,
  • Valoriser l’image de marque de l’entreprise par le biais de votre flotte de véhicules professionnels.

Élaborer une stratégie à moyen et à long terme

Dans l’optique de concevoir une stratégie gagnante sur le long terme, la première des choses à faire est d’auditer, chaque année, la flotte de véhicules professionnels en place. Vous avez la possibilité de réaliser vous-même cette tâche ou de la confier à une société spécialisée dans ce domaine.

Mener un audit du parc vous permettra, d’une part, de récupérer un grand nombre d’informations utiles comme l’effectif de l’entreprise, le nombre de Conducteurs, la taille du parc et sa composition (types de véhicules d’entreprise et leur nombre), le coût global annuel du parc (loyers, assurance, entretien et maintenance, carburant, pneumatiques, TVS, etc.). Et d’autre part, cet audit vous offrira la possibilité de recueillir les attentes et besoins de l’ensemble des Collaborateurs de l’entreprise, y compris vos supérieurs.

Par la suite, vous devrez mener un examen approfondi des données récoltées en vue de déterminer les possibles axes opérationnels d’amélioration ainsi que leur priorité. Ultérieurement, vous définirez – en accord avec votre Direction – les enjeux à relever, mais également les objectifs à atteindre sur l’année à venir. Cela peut très bien être :

  • L’intégration du facteur environnemental dans votre activité,
  • Le taux d’acceptation des nouvelles solutions de mobilité par les Collaborateurs,
  • L’augmentation du taux d’utilisation des véhicules professionnels,
  • La baisse de la sinistralité du parc de plusieurs points (en %),
  • La diminution de la consommation moyenne de carburant de la flotte,
  • Etc.

Enfin, bâtir un plan d’action à mener est certainement l’étape ultime dans l’élaboration d’une stratégie pour une gestion durable de votre flotte. Ce plan d’actions peut traiter plusieurs domaines :

  • Aspect financier : se focaliser sur la réduction des coûts,
  • Aspect gestion : définir des règles d’attribution et d’utilisation des véhicules,
  • Aspect environnemental : évaluer l’impact écologique du parc automobile.

Pour chaque partie, des actions peuvent être entreprises comme :

  • Réduction des coûts : optimisation des moyens existants, mutualisation de la flotte automobile, renouveler les véhicules gourmands en carburant, choisir le financement adapté, anticipation des opérations de maintenance, etc.,
  • Définition des règles d’attribution et d’utilisation des véhicules : attribution d’un véhicule adapté à l’activité du Conducteur (selon son statut et sa fréquence de déplacement), sensibilisation à la conduite éco-citoyenne, etc.,
  • Évaluation de l’impact écologique du parc : réaliser des économies d’énergie, réduire les émissions de gaz à effet de serre par l’utilisation de véhicules propres, etc.

Faire du parc auto un vecteur de performances

Dans un second temps, la sensibilisation de votre Direction à votre activité se fera à travers les performances de votre parc de véhicules professionnels.

Tout d’abord, faire de votre parc auto un vecteur de performances est financièrement intéressant. La gestion d’une flotte de véhicules professionnels est sujet à de nombreux ajustements et donc, la possibilité de réaliser des économies importantes.

Pour arriver à cet objectif, vous devrez identifier chaque poste de dépenses du parc auto et l’impact qu’il a sur le budget global. Votre expérience professionnelle vous permettra de repérer rapidement que le carburant, l’entretien, la maintenance et la fiscalité représentent une part importante des coûts de fonctionnement d’une flotte de véhicules d’entreprises. Une optimisation de ces postes de dépenses est donc nécessaire, vous pourrez agir de la façon suivante :

  • Renouveler partiellement votre parc auto par des modèles disposant d’une plus faible motorisation,
  • Anticiper les interventions techniques (révision, pneumatiques, distribution, embrayage, freins, etc.),
  • Communiquer auprès des Conducteurs sur l’éco-conduite (conduite moins gourmande en carburant, conduite préservant le véhicule, conduite moins accidentogène, etc.).
  • Réduire la taille du parc de façon à augmenter le taux d’utilisation des véhicules de société,
  • Etc.

De plus, ces différents leviers d’optimisation jouent positivement sur d’autres paramètres de votre gestion de flotte :

  • L’indice de TCO (pièce maîtresse de votre gestion de flotte) connaîtra une baisse,
  • La Taxe sur les Véhicules de Société (TVS) sera également en retrait : les véhicules à faibles émissions vous font bénéficier d’une exonération partielle ou totale de cette charge,
  • Les frais d’immatriculation de ce type de véhicules seront moindres : l’État pousse les Gestionnaires de parc à acquérir ces modèles de voitures,
  • Les primes d’assurances seront revues à la baisse : certaines compagnies d’assurance favorisent ce type de démarche écologique,
  • Le nombre de contraventions pour excès de vitesse diminuera aussi : l’usage de l’écoconduite incite les Conducteurs à rouler moins vite (120 km/h sur autoroute au lieu de 130 km/h),
  • Les frais de remises en état suite à un accident de la route iront dans le même sens : avec un taux d’accidentologie en déclin, le montant de ce poste de dépense sera moins important,
  • Etc.

Sur le plan environnemental, opérer une gestion optimale de son parc auto conduit à diminuer l’empreinte carbone de l’entreprise sur la planète. Pour cela, vous pouvez déployer plusieurs solutions au sein de la société :

  • Privilégier les véhicules propres (hybrides ou 100% électrique) lors du renouvellement partiel ou total du parc,
  • Former et éduquer l’ensemble des Collaborateurs de l’entreprise à la pratique de l’éco-conduite (conduite éco-citoyenne).

Ces différentes démarches agissent en faveur de l’environnement et des Conducteurs :

  • Moins d’émissions de gaz à effet de serre par les véhicules thermiques,
  • Moins de carburant consommé pour les années à venir.
  • Plus de confort pour vos conducteurs (air moins pollué, environnement de travail agréable sans stress, etc.),
  • Etc.

D’un point de vue des Ressources Humaines, capitaliser sur le vecteur de la performance vous fera profiter d’un meilleur pilotage de votre parc de véhicules professionnels. En sélectionnant un logiciel de gestion de flotte adéquat ainsi qu’en installant des solutions de télématiques embarquées, vous analyserez plus finement l’activité de votre parc et de vos Conducteurs (coûts, comportements routiers, etc.) tout en suivant une série d’indicateurs-clés (KPI) préalablement définis. De cette façon, vous serez en mesure d’établir un reporting et de présenter, par la suite, à votre Direction des statistiques fiables. Ces derniers viendront appuyer votre argumentaire et donner du sens à votre plan d’action.

Faire de votre flotte un vecteur de l’image de marque de l’entreprise

Vous finirez par arriver à sensibiliser votre Direction grâce à l’impact que peut avoir votre flotte sur l’image de marque de l’entreprise. Celui-ci pourra être, notamment, positif permettant ainsi à votre entreprise de valoriser son image de marque. Auquel cas, cette dernière sera altérée auprès du grand public d’où l’intérêt d’opérer une gestion optimale de sa flotte automobile.

De par votre activité de bon gestionnaire de parc, vous êtes en mesure d’agir de manière positive sur l’image de marque de l’entreprise. En entreprenant les actions suivantes, vous réussirez à lui donner la stature d’une entreprise moderne, dynamique et innovante :

  • Diversification des énergies du parc, jusque là composé à 90% de véhicules diesel. Vous pouvez opter pour des véhicules essence tout en récupérant la TVA,
  • Utilisation de véhicules propres comme les modèles hybrides ou tout électriques rejetant peu de dioxyde de carbone,
  • Adoption et déploiement de nouvelles formes de mobilité au sein de l’entreprise : télétravail, autopartage, covoiturage, crédit mobilité, 2 roues électriques, etc.,
  • Etc.

D’autre part, votre flotte automobile peut conférer à l’entreprise l’image d’une « entreprise éco-responsable » si vous vous engagez volontairement dans une démarche de préservation de la planète. Cet engagement en faveur de l’environnement peut se traduire par le biais des intentions et des démarches suivantes :

  • Management de la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE)
  • Réduction de l’empreinte carbone de votre parc auto face au dérèglement climatique,
  • Contribution à la réduction des émissions polluantes et de CO2,
  • Mise en place d’équipements électriques verts (bornes de recharge, panneaux photovoltaïques, etc.),
  • Etc.

À la vue des arguments présentés tout au long de cet article, il est fort à parier que votre Direction sera totalement sensibilisée à votre activité de Gestionnaire de parc. En portant à leur connaissance les avantages d’une gestion de parc efficiente et durable, vous renforcerez la confiance qui vous a été accordée par vos supérieurs.